Des conseils beauté pour vous sentir plus belle et plus confiante

Entrevue: Georges Laraque, le guerrier pacifique

2

On a tous connu Georges Laraque le hockeyeur, l’athlète, le batailleur, puis le végétalien, le propriétaire de restos (végétaliens bien sûr), militant pour plusieurs causes humanitaires et humaines, le philanthrope, l’ami des animaux, des enfants défavorisés, des injustices que la majorité ne voient pas, celui qui prend action, qui prend parti, le Vert, plus récemment en se présentant comme député aux élections partielles dans Montréal-Nord, Bourassa .

Rencontre avec Georges Laraque, cet homme au cœur tendre, rempli de compassion pour qui la simplicité prime et l’artifice ne l’emporte pas sur les valeurs humaines.

Entrevue avec Georges Laraque

Marie-Johanne : Georges, qu’est-ce que tu utilises comme produits de beauté?

Georges : J’utilise des produits qui ne contiennent pas de substances animales et qui ne sont pas testés sur les animaux. J’ai découvert une marque au hasard il y a quelques temps, Aveda et en faisant des recherches sur eux, je me suis aperçu qu’on partageait plusieurs valeurs essentielles. Ils sont écologiques, verts, ils favorisent le développement durable, ils sont éco-responsables, leurs ingrédients sont naturels, ils font le maximum, en tant que compagnie pour prendre soin de la terre et de tout ce qui y vit. Donc, j’utilise leurs produits pour la peau de mon visage qui a tendance à être un peu plus grasse l’été et plus sèche l’hiver. Pour moi, c’est parfait. Visitez le site sur Aveda.com

 

Marie-Johanne : Tu te parfumes?

Georges : Pas du tout, je n’aime pas le parfum, je préfère l’odeur de la peau, c’est plus naturelle, plus invitant. Souvent, il m’arrive de sentir quelqu’un qui en a un peu trop vaporisé et je n’aime pas, j’ai l’impression qu’on cherche à couvrir une autre odeur, que c’est de la superposition d’odeur. Pas de parfum, c’est mieux.

 

Marie-Johanne : Et pour le corps, tu as une routine beauté?

Georges : À part m’entraîner 4 fois par semaine et me préparer pour mon marathon et pour un prochain Ironman, j’apprends présentement à mieux nager, j’utilise les produits St.Ives comme gels pour la douche et exfoliant pour le corps. Ce sont des produits qu’on retrouve partout, en pharmacie par exemple, et qui sont axés sur la nature, qui sont pour le développement durable, qui privilégie les emballages écologiques recyclés et qui n’utilisent pas d’ingrédients d’origine animale. Visitez le site sur St.Ives.com

 

Marie-Johanne : Pour prendre soin de tes cheveux, tu as des trucs?

Georges : Oui, je fais défaire mes dreads à tous les mois, on me lave les cheveux en profondeur, on me fait un bon traitement et on refait mes dreads.  Ça prend environ 4 heures à chaque fois et j’en profite pour relaxer durant ces 4 heures, je médite.

 

Marie-Johanne : Tu as un salon de coiffure favori?

Georges : Non! Je vais chez des coiffeuses Haïtiennes qui coiffent de chez elles. Mes cousins et moi, on a un cercle de coiffeuses spécialisées en cheveux négroïdes. On se passe le mot, c’est du bouche à oreille.

Georges Laraque et Marie-Johanne

Marie-Johanne : Qu’est-ce que la beauté pour toi?

Georges : Pour moi, une femme naturelle est belle. Je n’aime pas trop le maquillage. Je comprends qu’une femme aime se maquiller pour sortir par exemple mais si elle le fait, un peu au niveau des yeux et les lèvres et la peau naturelle est ce que je préfère. Contrairement à ce qu’on peut peut-être penser, je ne suis pas attiré par les femmes superficielles, les talons hauts, le rouge à lèvres, j’aime les femmes aux cheveux qui bougent naturellement avec le vent, les femmes qu’on reconnait quand elles ne portent pas de maquillage!

 

Marie-Johanne : Et pour les hommes?

Georges : Je dois dire que je n’aime pas les hommes qui se laissent aller après 40 ans ou après qu’ils soient mariés par exemple. Souvent, je brasse un peu mes amis en leur disant qu’ils devraient faire plus attention, qu’ils devraient bouger plus. Je leur demande s’ils sont contents de ce qu’ils voient dans le miroir quand ils sont nus! C’est souvent une motivation pour eux à aller s’entraîner. Entre hommes, on peut se dire ce genre de choses sans que ça finisse en dispute. Avec les femmes, on fait plus attention. Mais pour répondre à ta question, la beauté chez un homme pour moi c’est un homme qui est ‘fit’, qui est en forme. Et, je ne parle pas des hommes qu’on voit dans les gyms qui ne font que des exercices pour le torse, les abdos et les bras et qui prennent des protéines. Je parle de l’homme qui entraîne son corps en entier et qui est aussi capable de faire un peu de cardio.

 

Marie-Johanne : Est-ce que tu changerais quelque chose de ton physique Georges?

Georges : Non. Rien. Je me sens privilégié. Je ne changerais rien de rien, ni de mon physique, ni de mon corps, ni de mes conditions de vie au Québec, j’ai vu la misère partout, spécialement en Haïti et je peux dire que je remercie Dieu pour ce que j’ai.

 

Marie-Johanne : Merci mon cher Georges, ce fut bien agréable de passer du temps en ta compagnie!

Georges : Tout le plaisir est pour moi Marie-Johanne, la prochaine fois je te fais découvrir un autre resto végétalien!

À découvrir

Son livre: Georges Laraque, La force d’y croire aux Éditions de l’Homme. Disponible sur Amazon.ca

Son restaurant: Crudessence, www.crudessence.com

2 commentaires
  1. Maryse-Belle dit

    Merci pour le partage de tes produits de beauté Georges. C’est bien de voir que tu attaches autant d’importance sur le choix de tes produits.
    MBE

  2. Julie dit

    Bravo Georges pour ton dévouement envers l’écologie. Tu es une inspiration et tu sembles être une personne simple 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Optimized with Swift Performance (v1.2.5.1)